Accueil‎ > ‎Stages TOGO‎ > ‎

Humanitaire. Six lycéennes en quête d’aventure

publié le 7 juin 2018 à 23:31 par Ronan Cavarec
Partir pour l’Afrique afin d’aider et de découvrir, un rêve inaccessible ? Non, une réalité qui approche à grands pas pour six lycéennes. Explications.

Anaïs Le Hir, Camille Madec, Esther Floch, Héloïse Abgrall, Marie Quéré et Tatyana Gatineau sont élèves au lycée du Cleusmeur dans les filières « services aux personnes et aux territoires » ou « service à la personne et vente en milieu rural ». Toutes six s’apprêtent à vivre une sacrée aventure : fin octobre, elles partiront au Togo pour un stage de 25 jours dans des écoles et orphelinats.

Quelles sont vos motivations ? « Curieuse des autres, j’aime pouvoir venir en aide et me sentir utile ; j’espère que ce stage me permettra de me réaliser », explique Anaïs. « Je rêve de faire de l’humanitaire depuis que je suis toute petite ; ce stage est pour moi l’opportunité de concrétiser ce rêve et de me confronter à cette réalité que je ne fais qu’imaginer depuis longtemps », poursuit Esther qui se destine à être aide-soignante. « J’ai besoin de découvrir de nouveaux espaces ; ce stage me permettra d’aller à la rencontre de nouvelles cultures, de nouveaux paysages et de découvrir un pays à travers la population dont nous allons partager le quotidien », confie, de son côté, Camille.


Plusieurs actions pour financer leur voyage


L’envie est forte, mais un tel voyage ne s’improvise pas. « Ces stages sont organisés avec le soutien de l’ONG Gaia (Groupement d’actions et d’initiatives pour l’Afrique), basée dans le Morbihan ; c’est par son biais que des structures accueillent nos élèves », précise Stéphanie Noroy, enseignante et documentaliste de l’établissement. Nos six aventurières solidaires n’attendent cependant pas tout des autres. « Afin de supporter le coût du transport, de la nourriture et de l’hébergement, nous menons différentes actions de financement, telles qu’une tombola ou des ventes de crêpes et nous allons travailler cet été ». Elles pourront aussi compter sur différentes aides (région, etc.) et ont mis en ligne une cagnotte participative sur la plateforme Ulule. Parallèlement, elles cherchent à en savoir le maximum avant le départ. Mercredi, elles ont ainsi reçu quatre élèves du lycée Anne-de-Bretagne de Locminé, qui ont partagé leur propre expérience togolaise. « Dans une joyeuse ambiance, les unes ont évoqué leurs souvenirs et impressions en répondant aux questions pressantes des autres ». Vivement octobre !
© Le Télégramme
Comments